5 mythes qui sabotent ton SEO

La communauté SEO & webmarketing est polluée par des croyances. Article coup de gueule…

Mythe #1 : Les liens sur les réseaux sociaux aident mon SEO

Je vois trop de webmarketeurs propager ce non-sens. La plupart citent des études de corrélation qui ne montrent en rien que les liens postés sur les réseaux sociaux améliorent le référencement. C’est faux.

Pigeon du SEO

Tout d’abord, corrélation n’est pas causalité. Autrement dit ; est-il étonnant que les contenus populaires sur les réseaux sociaux  soient populaires sur le reste du web et dans les moteurs ? Cela signifie-t-il pour autant que ce sont les réseaux sociaux qui déclenchent le reste ?

Ensuite, les plus gros réseaux sociaux interdisent l’indexation de leur contenu dans les moteurs. Donc un lien publié sur les réseaux sociaux n’est PAS un backlink.

Enfin, il serait suicidaire pour Google de rendre son moteur dépendant de réseaux sociaux comme Twitter et Facebook, qui sont ses principaux challengers sur le marché de la publicité ciblée. D’autant que ces réseaux sociaux pourraient à tout moment interdire à Google d’utiliser « leurs » contenus et flinguer la pertinence du moteur. Impensable. Et de l’aveu même de Matt Cutts, même Google+ impacte très faiblement les classements du moteur Google.

Mythe #2 : Les liens ne sont plus aussi importants

Les tops positions des SERPs se concentrent désormais sur un nombre restreint de sites web, les stars populaires du web. Les liens n’ont jamais été aussi importants en SEO que maintenant.

conseils SEO

La différence ? C’est que plus de backlinks sont jugés par les moteurs comme non-significatifs.

La communauté SEO s’est laissé aller. On a laissé dire que les liens étaient le critère le plus important en SEO. Cela n’a jamais été vrai. Le résultat, nous avons accepté des liens de mauvaise qualité, des liens SEO… avec le résultat que l’on sait avec Google Pinguin.

Désormais, la croyance veut que le « content marketing » soit la solution. Le contenu roi. La prochaine dérive est toute trouvée, le contenu pauvre, le contenu SEO.

Ce ne sont pas les liens qui t’ont attiré des ennuis ! C’est le choix d’un linking facile que tu as fait. Pourtant aujourd’hui quand tu mises sur le contenu, tu n’es toujours pas prêt à payer pour du contenu premium. Celui qui justifie des liens naturels.
Tu reste dans la qualité médiocre… et les résultats sont médiocres. Pire, tu prends des risques pour les obtenir. Car Google commence à alerter sur l’abus de guest-blogging, d’infographie sponsorisée… ce n’est qu’une question de temps.

 

Mythe #3 : Je ne dois plus payer pour des liens

En vérité, tu peux payer pour des liens. Tu le devras même probablement. Mais tu ne dois plus payer pour un nombre de lien, mais pour le travail d’acquisition de liens !

Mythe SEO & croyances

Si tu as un objectif en nombre de liens pour ton budget linkbuilding de 5000€, tu fais fausse route. Les liens de qualité ont beaucoup plus d’effet, mais ils sont rares et demandent plus d’efforts. Dans une bonne presta de linkbuilding, tu obtiendras des liens de valeurs inégales. Des corrects, des bons et des tops. Les seuls liens qui ont un prix connu à l’avance sont les liens pauvres. Ceux qui ont amené un Pinguin à ravager ta maison.

Par ailleurs, payer quelqu’un pour obtenir des liens ne signifie pas nécessairement « achat de liens ». Tu peux engager quelqu’un pour inciter les autres à te faire des liens. Cela ne fâchera pas Google. Par contre, engage quelqu’un qui a un bon réseau dans le web et/ou qui connait les éditeurs de site de ta thématique.

 

 

 

Mythe #4 : Les Relation Presse sont le nouveau Link Building

Les relations presse, ce n’est pas choisir une série de blogs où on espère obtenir des liens. Les relations presse c’est cibler une audience et imprégner un message. Dans les RP on promeut un site, pas un lien.

Les relations presse sont une formidable occasion de toucher le public. Oui, tu peux attendre des retombées indirectes en termes de lien. Mais ce n’est probablement pas aussi intéressant que l’occasion de sensibiliser, attirer, convaincre une audience qui ne te connaissait pas.

Mythe #5 : Le Link building c’est juste du spam

Ce mythe reprend de la vitalité à chaque vague de pénalité dans les moteurs. Sur les forums, sur les blogs on affirme que seul le contenu compte. Les gens ont peur de travailler avec un prestataire SEO parce que « ça viole les guidelines de Google ».

En vérité, un site lancé sans une stratégie de fond de link building ne peut pas espérer accrocher des requêtes concurrentielles… et aujourd’hui elles le sont toutes.

Il y a plein de tactiques de linkbuilding profitables qui sont conformes aux guidelines des moteurs. Bien sûr, elles ne sont pas massives. Elles ne rendent pas ivre d’orgueil à manipuler les moteurs.
Les bons prestataires de link building sont discrets. Ils ne publient pas leurs modes d’actions. Ils savent que les modes d’action dévoilés sont automatiquement abusés jusqu’à destruction.

Ne suivez pas ceux qui parlent le plus fort.

Conclusion

Secouez-vous !

 

Cet article est inspiré par « Myths About Link Building That Hurt Internet Marketing » de Michael Martinez.

 


18s Commentaires à “5 mythes qui sabotent ton SEO”

  1. Presque d’accord sur tout 🙂

    Notamment super d’accord au sujet des liens. Bien évidemment qu’ils ont encore une importance capitale, sinon Google ne dépenserait pas des fortunes pour lutter contre le spam.

    Mais pour faire mon tatillon, je ne suis pas d’accord concernant le mythe #1 .
    Du moins pas d’accord avec ta formulation. Je pense en effet que les réseaux sociaux « AIDENT ».

    Je ne parle pas du jus ou de l’impact direct des liens, mais les gros partages amènent forcément plus de gens à lire un contenu, et parmi ces gens, certains feront des liens vers celui-ci.
    Je ne compte même plus le nombre de personnes que je ne connais pas qui font des liens vers les articles de mon blog en les ayant découverts grâce à des partages.

    Je vois aussi souvent des exemples de ce type pour des contenus réalisés par mes clients et pas trop mal partagés.

    Bref, pas forcément d’impact direct, mais induit oui.

    Je suis totalement d’accord avec toi sur le fait que Google ne va probablement pas s’appuyer sur des concurrents (FB, Twitter) pour faire marcher son algo.

    Après, pour Google plus, je serais plus nuancé que toi sur les affirmations de Matt Cutts, car son boss (E. Schmidt) disait le contraire pas longtemps avant.

    Le Mattou a peut-être un peu peur que des vagues de spam s’abattent sur G+. Et puis au moins ce réseau là, il le contrôle en totalité, il est plus facile pour GG de faire des analyses et repérer le crado et le propre (même si je sais bien que de bons faux profils peuvent très bien fonctionner).

    Imagine que Matt dise « Wow, nous prenons G+ comme indicateur important ». Quel foutoir aurait-on en spam de G+ ?

  2. Je suis d’accord avec toi en fait Sylvain. Ca craint, après avoir écrit une article au piment 🙂
    J’amenderais surement le 1er paragraphe pour aller (un peu) dans ce sens.

  3. Les bons prestataires de link building sont discrets. Ils ne publient pas leurs modes d’actions. Ils savent que les modes d’action dévoilés sont automatiquement abusés jusqu’à destruction.

    C’est vrai, mais je nuancerai ce propos, car on partage des choses quand même, et on en garde d’autres bien précieusement…
    Mais aussi, tu peux partager une approche quali du métier, un mode de pensée différent, etc.
    Par contre, si c’est juste un plan, là c’est clair, tu vas te le faire griller par les bourrins

  4. J’allais écrire à peu près le même commentaire que Sylvain. Les réseaux sociaux, comme d’autres méthodes, aident à populariser une page, ce qui peut créer des articles qui parlent de toi, donc des bons liens, donc du SEO.

    Mais effectivement, comme il serait trop facile de spammer les RS pour avoir du lien, Google ne prend logiquement pas leurs liens en considération, en tout cas pas à un niveau significatif.

  5. Par rapport à l’influence des réseaux sociaux, je reste sur ce que j’appelle le PersonRank où les actions de l’internaute en tant que vote de confiance.
    Cela va bien évidemment bien au-delà de simples votes sociaux.
    La vision propagée par des études type SEOmoz sont trompeuses et la communauté s’est engouffré dans une belle mythologie.

  6. Je dois être mythomane 😀

    Pour le point 1, argument inverse : pourquoi GG laisserait-il au top un site dont le contenu est si peu intéressant qu’il n’est jamais relayé dans les réseaux sociaux ? Ok pour dire que ça ne sert pas à grand chose pour monter. En revanche, pour rester au top, les cas dans lesquels ont peut s’en passer ne sont pas tellement nombreux.

    Pour le point 4, si tu as pu apprécier le bien que font 2 ou 3 liens issus de vraies opérations de RP, tu te dis que ça vaut quand même le coup de donner un petit sous-entendu SEO à certains communiqués !

    Non ? 😉

  7. Comme je disais dans ma réponse à Sylvain, pour GG+ je pourrais être moins affirmatif. Pour le reste, j’ai plus que des doutes.

  8. Mythe 1:

    Il serait suicidaire pour Google de ne pas présenter dans ses 1ers résultats un contenu original qui fait le buzz sur les médias sociaux (beaucoup de partages et citations), quand bien même le site a un faible PR, n’est pas optimisé,…

    Il en va de la conservation de son hégémonie en tant que moteur de recherche PERTINENT.

    Maintenant, il ne va pas crier sur les toits que le nombre de citations, même avec du Unfollow, est pris en compte au risque de favoriser ses plus gros concurrents que sont les médias sociaux.

    Et puis, on ne va pas tuer toute l’industrie du référencement !!!

  9. JE suis un peu du meme avis que Sylvain pour le coup – surtout que pour le « webmarketing » les liens des reseaux sociaux aident – c’est pour le SEO proprement dit que ca n’aide pas.

    Perso je dis toujours a mes clients de booster leur profil social – pas forcément avec des liens mais avec du contenu – je les pousse aussi a promouvoir les excritures de reviews dans GG+ etc …

    bref tout cela pour dire qu’on est presque d’accord

  10. Sylvain F

    Hallelujah !

    Globalement d’accord avec toi, sauf pour le point un pour les mêmes raisons que les autres, et un peu pour le point 4 aussi. À l’instar de Laurent, je suis bien content des retombées RP quand on y a mis un petit objectif SEO dedans. Mais ton titre dit vrai, ce n’est pas le nouveau linkbuilding ! Simplement une composante de celui-ci 😉

    Par contre, je te fais une ola (à moi tout seul) pour le point 3 : l’achat de lien, ça peut quand même être très efficace, quand on ne fait pas ça comme un goret =)

  11. Je suis vraiment content de lire un article qui ne comporte pas d’aberration flagrante ! Je m’attendais à un billet plus saignant en lisant « coup de gueule », genre énumération de mythes comme « le SEO est mort », « les Seo sont des charognards » etc

    Eh bien non, et je suis d’accord sur tous les points, pour un article coup de poing, pas trop long ni trop technique, c’est parfait pour répondre aux dérives de la blogosphère. Merci !

  12. C’est une vraie question l’influence des réseaux sociaux sur le SEO.
    Est-ce qu’on ne peut pas imaginer qu’une bonne visibilité d’un site sur les réseaux sociaux est un facteur « rassurant » pour Google ? (il avait peur le pauvre bonhomme avec tout ce qu’on lui fait manger) … et que cela contribue au « trust » du site avec tout le flou qu’on met dans cette notion.

    Un peu comme le dit Laurent P., j’ai envie de dire qu’un site qui mérite de ranker devrait logiquement avoir une visibilité sociale et qu’un site qui ranke sans visibilité sociale est un peu suspect.
    Ce n’est pas la présence sociale qui fait ranker directement mais peut-être y a t-il un flag négatif si un site qui ranke trop bien n’a pas de présence sociale. Qu’en pensez-vous ? Et comment vérifier ça ?

  13. Merci pour ce très bon article… ces vérités sont en effet bonnes à dire ! Le linking reste bien l’une des composantes essentielles du SEO, en le faisant bien 🙂

  14. Oui je suis entièrement d’accord avec cet article. Evidemment que les liens sont encore (très importants). Google a toute une équipe qui est notamment chargée d’analyser la qualité de chaque lien afin d’éviter tout spam. Et les achats de liens sont toujours autant pratiqués qu’avant, avec autant de succès.

  15. tunisie annonces immobilier

    Je suis totalement d’accord avec toi sur le fait que Google ne va probablement pas s’appuyer sur des concurrents (FB, Twitter) pour faire marcher son algo.Après, pour Google plus, je serais plus nuancé que toi sur les affirmations de Matt Cutts, car son boss (E. Schmidt) disait le contraire pas longtemps avant.Merci de nous en avoir fait profiter. Article très pertinent comme tous les autres d’ailleurs, je vous en remercie

  16. A l’arrivée d’une mise à jour ou d’un filtre, tout le monde se remet en question (moi le premier) et se demande si tel ou tel levier est encore d’actualité, ou du moins toujours bénéfique pour développer la visibilité d’un site web dans les résultats de Google, et c’est légitime. Nous avons parfois peur de faire plus de mal que de bien. Mais nous travaillons sur Internet, et tout référenceur qui se respecte a conscience que jamais rien n’est acquis et tout est toujours en mouvement.
    Merci pour cet article qui remet un peu les choses à leurs places, et qui pourra certainement rassurer pas mal de monde. 😉

  17. séjour thalasso

    C’est vrai, mais je nuancerai ce propos, car on partage des choses quand même, et on en garde d’autres bien précieusement…
    Mais aussi, tu peux partager une approche quali du métier, un mode de pensée différent, etc.

  18. Je suis pas d’accord avec vous au mythe n°3, il faut payer et acheter des liens des qualités pour une votre stratégie de linking soit efficace mais en discret de Google 🙂