Not provided, Google se fout de ta gueule !

Depuis fin 2011, le moteur de recherche Google n’envoie plus le mot-clé de recherche utilisé par l’internaute pour arriver sur ta page (voir l’annonce officielle). Goolag, Google malmène le web Au départ, cela ne concernait que les utilisateurs connectés à leur compte Google. Puis d’évolution en évolution (des services Google, des navigateurs) on comprends que ce masquage du mot-clé va devenir très majoritaire… au grand désespoir des SEO.

 

Explication officielle… la confidentialité

Pour nous faire passer la pilule, Google se drape une nouvelle fois de son grand manteau de chevalier blanc. « Protecting user privacy is important to us […] »… Et oui, le not provided, c’est pour assurer la confidentialité des activités du naunaute (qui n’avait d’ailleurs rien demandé). Vous comprenez, comme les utilisateurs sont connectés et donc identifiés, de grands méchants hackers/spammeurs/webmarketeur pourraient violer leur vie privée.

Adwords n’est pas concerné !

Quand j’ai lu « Note that CPC paid search data is not affected », je me suis étouffé. Je me rappelle avoir lu (déssolé je n’ai pas retrouvé la source) un googler répondre qu’ils avaient réussi à trouver une solution technique pour continuer à identifier le trafic Adwords, mais pas pour le trafic naturel. Ca se passe de commentaire.

Oh… attends, mais Google tracke les liens dans ses SERPs !!

Google is watching youGoogle protège la vie privée des naunautes… mais se ménage quand même son tracking à lui. Je m’explique. Lorsque je fais une recherche dans Google et que je vois le résultat Wikipédia, avec comme URL affichée http://fr.wikipedia.org/wiki, L’URL réelle du lien est une URL de redirection. Elle ressemble plutôt à ça :
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&cad=rja&ved=0CGUQFjAB&url=http%3A%2F%2Ffr.wikipedia.org%2Fwiki&ei=liw6UfehIu_Y7AaVtIHgCA&usg=AFQjCNFf1qIxUuXkpODYBqRyBKGhV_dkQg&sig2=YubVlkX4_2iBt3dpErLLGg&bvm=bv.43287494,d.ZGU

Donc Google n’envoie pas directement le naunaute vers la page qu’il cherche, mais le fait passer par une page de tracking en même temps qu’un un lot d’informations obscures. Autrement dit, Google protège la vie privée de ses utilisateurs contre tout le monde sauf Google.

 

Le « not provided » favorise Adwords au détriment du SEO

Pour ce qui concerne l’analyse de la stratégie de Google dans cette histoire, je vous renvoie à l’excellente analyse de l’excellent Renaud Joly.
Je rajouterais un point qui me parait évident. Avec le « not provided », Google vise à rendre plus difficile la mesure de performance du référencement naturel. Cela profite évidemment à Adwords qui lui garde toute sa traçabilité.

Que faire ?

Comme je le disais en introduction, ça ne va pas s’améliorer. Google, Firefox, Chrome, tous poussent au masquage des referers. Je crois même avoir signé une pétition contre le « not provided », mais évidemment sans aucun effet.

Passez les Googler au grill…

S’il vous plait, la prochaine fois que vous verrez un Googler, demandez lui pourquoi vos mots-clés s’affichent en (not provided). Insistez en reprenant les arguments ci-dessus. Et cela n’aura pas qu’une vertu d’exutoire. Montrer son mécontentement fera peut-être comprendre à big Google que cette position n’est pas tenable. Au fait, y’a pas un SEOcampus bientôt ? 😛

Aveuglez Google à votre tour…

Grace à un twittos dont j’ai oublié le nom (tu peux te faire connaître dans les coms), j’ai découvert une extension Chrome qui enlève les redirections sur les liens dans la SERP de Google. Sébastien Billard, qui a lui aussi trouvé ça très fun, à retrouvé cette extension pour les 3 grands navigateurs. Pan ! Dans ton groin Google !! > 3 extensions pour supprimer le tracking Google et se venger du not provided.
Notez que ces extensions n’altèrent pas la transmission du referer pour les utilisateurs qui ne seraient pas masqués. Vous pouvez donc la populariser sans réserve !

 

A VOUS DE JOUER !

 

32s Commentaires à “Not provided, Google se fout de ta gueule !”

  1. La meilleure solution ? Pas sûr. Quoi qu’il en soit, la facilité que l’on avait il y a quelques années à référencer un site sur des mots clés concurrentiels est maintenant dépassée. Qui plus est, il y a 3 ans, lorsque je lançais un site, au bout de 3 mois j’arrivais sur la première page pour un mot clé target, maintenant c’est beaucoup plus long et beaucoup plus délicat … Google ne nous ménage plus.

  2. Djibouteam

    Hello,

    pour les extensions, c’est à @sbillard sur Twitter (Sébastien BILLARD) qu’il faut dire merci.

    Et je pense que l’info devrait être relayée et pas seulement qu’en France ^^

  3. Oui, j’imagine aussi que la concurrence plus nombreuse dans tous les secteurs d’activité sur le web joue beaucoup sur cette facilité à positionner des sites.

  4. Ce que je voulais dire, c’est que j’ai repris l’info de quelqu’un (dans mon tweet le via @source à sauté) et je ne me souviens plus qui. Et effectivement, c’est Seb qui a rebondi là dessus et à bonifié l’info.

  5. Hello,

    Même s’il est clairement abusé que google nous mette du Not provided partout… nous avons réalisé un petit tuto pour Google analytics qui vous permettra de réattribuer le trafic Not provided dans votre SEO marque et Hors Marque :

  6. Intéressant cette méthode… mais on est loin de pouvoir repérer les bons mots-clés, comme on pouvait le faire avant le Not Provided.

  7. Le problème des extensions anti-tracking c’est qu’elles sont limitées aux seuls Seo ou presque … le grand public n’est absolument pas sensibilisé …

  8. ça devient très compliqué d’analyser ! il faut coupler avec du SEA pour bien juger les requêtes pertinentes mais c’est une nouvelle fois rentrer dans le jeu de notre ami google…

  9. Bonjour,

    Je me posais la question sur la disparition d’informations sur les visiteurs de mon site, voici donc l’explication.

    En tous les cas, la différence de traitement avec AdWords est « étrange ». En fait, il faut payer du CPC pour analyser ses mots clés… Conclusion : Google veut remplacer Google Analytics par Google AdWords ^^

  10. Comme le disait (enfin, l’avouait insidieusement) M Tasseto lors d’une conférence Google à laquelle j’ai eu la chance d’assister récemment, le SEO de papa et maman est en voie de mortitude. (avec notamment une très belle tirade sur les « reportings de geeks tenant de l’enfumage »).
    Mais enfin, qui doutait de cela? Les incidences sur le tracking ne sont que la première phase d’un appauvrissement du service « free » au profit du service « premium » !
    Quel e-commerçant peut s’enorgueillir de ne pas dédier 10% de son CA à Adwords pour pérenniser son business ?
    Avec 10 résultats Google® ou services associés (le fameux knowledge graph) qui s’étendent jusque sous la ligne de flottaison des SERPs, ne doutons pas que nos bonnes oeuvres de SEO passeront prochainement à la trappe…ou se battront dans la fange.
    Renseignez vos Google Places, référencez votre offre dans Google Merchant Center, créez votre fiche Google Plus, mettez les photos de vos produits dans un beau Google Picasa, achetez vos campagnes Google Adwords…ou disparaissez (de Google).
    Analytics, selon le même Tasseto, est « encore gratuit »…Mais pour combien de temps ? (gageons de l’arrivée d’un Analytics Premium sans « not provided », avec données « riches » et abonnement « business »…)

  11. Ils trouvent tous les moyens pour faire de l’argent, j’ai vu passé les extensions mais je pensais que du coup on perdrais le referer. Mais apparemment ce n’est pas le cas du coup ça peut être intéressant d’utiliser ces extensions. Mais je ne pense pas que ça fera avancé les choses car il sera très dur de faire reculer Google en utilisant des extensions je pense. Tous les visiteurs lambdas n’auront pas ce genre d’extension d’installée. Et puis si Google voit que ça gène il pourrait décider de retirer les extensions du marché de Chrome…

  12. Salut Lionel

    Dès que j’ai vu passer ton tweet (pour ma part, je voyais bien la citation), j’ai installé le plugin.

    Ce n’est pas grand chose mais si on peut ennuyer un peu GG, ça fait plaisir de lui rendre la monnaie de sa pièce.

  13. Bonjour,

    Personnellement ça ne me gêne pas plus que ça. Bien sur je préfèrerais comme tout le monde avoir les mots clés exacts mais au moins ça nous fera prendre un peu de recul et analyser le trafic et la transformation à la page (à l’URL) et non plus sur des seuls mots.
    Ca nous fera inévitablement pencher vers de l’amélioration d’expérience utilisateur (exemple : montée de trafic mais également du rebond et diminution du PV/V => que faire pour retrouver de bonnes stats).

    Encore un nouveau challenge et pas des moins intéressants.

    François-Olivier

  14. Je veux bien qu’on me parle de l’importance de l’expérience utilisateur… mais ça n’est pas du SEO. Même si cela avait un impact indirect sur le SEO, ça ne serait pas du SEO pour autant.
    Le problème quand tu n’analyses QUE le trafic… c’est que tu n’identifies pas les marges de progression. Quels sont les mots-clés sur lesquels tu as intérêt à progresser ? Les mots-clés où tu dois défendre ton positionnement ?? Pour moi, tu es SEO borgne (puisqu’il ne te reste plus que tes positions comme indicateur).
    Pire, avec le Not Provided, ton analyse de trafic est amputée de l’analyse par mot-clé. Difficile dès lors de savoir comment les visiteurs recherchent, d’identifier leurs intentions, d’identifier les questions qu’ils se posent et auxquelles on ne réponds pas… bref, de faire son métier.
    Donc oui, on peut faire du SEO en n’analysant uniquement les « grandes masses »… mais ça va être difficile de vendre de la presta à xxxx€ avec une mesure de performance au « doigt mouillé ».

  15. C’est pas forcément une bonne nouvelle pour le datamining et le SEO mais Google est chez lui et fait ce qu’il veut… Autant diversifier ses sources de trafic pour éviter d’être toujours plus dépendant de l’ogre Google. Plus facile à dire qu’à faire.

  16. Un petit peu fourbe le Google quand même. Mais bon avec ces petites extensions on va pouvoir lui répondre. Le seul soucis c’est qu’on ne fera pas le poids … et Google continuera de marcher sur le web et d’écraser la concurrence.

    Merci à Sébastien BILLARD pour les extensions.

  17. Extension installée aussi chez moi !
    Google pousse encore pour l’utilisation d’AdWords, ce n’est pas nouveau mais ca devient de plus en plus contraignant…

  18. Tellement d’accord avec Lionel Miraton. Faire du SEO sans les données de KW c’est qd meme compliqué et encore plus du coup depuis le dernier Google Chrome. C’est pénible cette façon de faire chez Google.

    Merci pour ce très bon article en tout cas.

  19. Je pense toujours que le tout payant est impossible, les moteurs qui ont fait ce choix se sont plantés. Ce serait une erreur pour Google. Par contre augmenter la difficulté… il va falloir s’adapter.

    Ps : Au passage merci pour le compliment ^///^

  20. Bonjour Lionel,

    J’ai depuis l’article de Sébastien installé ces extensions sur mes navigateurs, en plus des anti-mouchards type Do Not Track Me, Ghostery et autres Adblockers…

    Je pense que la solution est plus « globale » et consiste à promouvoir les alternatives au moteur de recherche Google comme Qwant, Exalead, Voila, Blekko, Volunia, Duck Duck Go…

    Puisque tu es (comme moi et comme beaucoup de professionnels du web qui ont commenté l’article) éditeur de sites, il est ainsi possible d’installer un moteur de recherche alternatif dans les pages.

  21. Bon résumé des paradoxes et du « do as you tell no as I do » d’un moteur qui a oublié depuis longtemps sa devise « Don’t be evil ».
    La seule issue reste la diversification pour ne plus être autant 100% GG-dépendant, mais cela demande du temps… Réseaux Sociaux et liens directs depuis des sites thématiques réels peuvent tout de même amener du trafic qui ne soit ni des résultats GG ni des liens sponsorisés…

  22. Il existe bien entendu des rustines pour comprendre le « Not Provided », mais cela part du postulat que le terme recherché concerne l’élément mis en avant sur la page d’arrivée (ex : le title+h1+url).
    Cela a bien entendu du sens… mais il ne faut pas oublier que cela reste une rustine basée sur des suppositions.

    Il faut bien faire avec ce que l’on a 🙂

  23. N’oublions pas l’extension Ghostery qui prive tous les sites de données collectées à partir de Google Analytics.

    Sous Firefox, j’utilise Redirector pour réécrire mes urls. Il faut aimer manier les expressions régulières.

  24. policier

    J’ai découvert ces extensions sur le site de Sébastien. J’utilise celle pour Firefox depuis, c’est toujours ça de gagné dirons nous, on est bien obligé de se battre avec les armes dont on dispose…Mais au fond je me demande si on ne se pénalise pas aussi un peu nous-même…

  25. Sur le Not Provided, Google agit comme sur tous les domaines auxquels il touche, il impose des règles et des comportements qu’il s’empresse de détourner ou de ne pas respecter.
    La seule solution pour lutter contre ça serait d’avoir un réel concurrent, mais ce n’est pas demain la veille. En attendant, je vais quand même utiliser l’extension. C’est un peu mesquin mais après tout, pourquoi se refuser ce genre de petits plaisirs.

  26. J’ai installé le plugin il y a quelques jours et je dois dire que je suis bien content ! si vous êtes aussi webmaster, n’utilisez plus google analytics mais d’autres solutions qui ne fournissent pas trop de data à google comme getclicky etc.

  27. Vangelyss

    Google à raison, concentrons-nous sur la qualité du contenu au lieu de pleurer sur notre sort. A l’époque c’étais les keywords qui disparaissaient à cause des abus dûes au SEO matraqué au dépit de la qualité, maintenant c’est les « not providers » pour une bonne cause, ET ALORS ??? Google ne nous appartient pas et c’est à cause de nous que google est aussi populaire aujourd’hui, vous avez tendance à l’oublier.

    Avant les « not providers », des petits sites de qualité n’avaient aucune chance de se faire connaître sans faire appels à des spécialistes en SEO tellement les mots clés étaient en concurrence très rudes, depuis la mise en place des NP de Google, ces sites se font connaître nettement plus qu’avant et c’est tant mieux.

    Faites du contenu, le reste c’est google qui s’en charge, point barre.
    Si vous n’êtes pas content vous avez toujours Adword, vous voulez le beurre et l’argent du beurre.

  28. Je ne vois pas le rapport entre not provided et la concurrence ou la visibilité des petits sites web. Tu peux développer ?

  29. La stratégie de google a toujours été de privilégier les campagnes adwords. Google ne touche pas un seul centime (de manière directe) sur les clics enregistrés sur le référencement naturel. Il y a quelques années, google a très sévèrement puni les sites qui vendaient des liens car ces mêmes liens avaient une influence très notable sur le positionnement d’un site internet. Maintenant c’est au tour des outils de statistiques qui favorisent trop la vie des webmasters et des référenceurs.

  30. Annuaire Rank Progress

    Que voudriez-vous ? Que la « régie publicitaire, partenaire officiel de la NSA » travaille pour vous ?! Et quoi encore ?